CADRE DE TRAVAIL

Les compétences intercommunales

La compétence obligatoire « Développement économique » comprend les actions de développement intéressant l’ensemble de la Communauté de communes. À savoir les études pour la réalisation d’un schéma communautaire de développement économique, le suivi de l’évolution des terrains de la Direction des Constructions Navales DCNS à Gassin afin de favoriser l’implantation d’activités économiques, les actions touristiques communautaires et les actions en soutien à l’agriculture et à la pêche.

 

Les acteurs économiques locaux

Les partenaires institutionnels sont : la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var (CCIV), l’Union Patronale du Var (UPV), la Chambre d’agriculture, la Chambre des métiers ainsi que les communes (offices de tourisme).

 

Le paysage institutionnel compétent en matière de développement économique

La Région, le Département, les collectivités locales – comme les communes et l’intercommunalité.
Dans le Golfe de Saint-Tropez, certaines communes se sont structurées pour développer des actions économiques via un service de développement économique, une maison de l’entreprise ou d’autres guichets communaux.

 

Un cadre légal en évolution

Le projet de Loi sur la nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe)

Un Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation par la Région - en concertation avec les Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) et les chambres consulaires – est en cours d’élaboration. Au même titre qu’un Schéma Régional de Développement Touristique.

Le texte du projet de loi comprend 136 articles axés autour de trois parties : une nouvelle définition des compétences portant accroissement du rôle des régions, un renforcement de l’intercommunalité et l’amélioration de la transparence et de la gestion des collectivités territoriales.

 

Le projet de loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte

Ce projet de loi entend valoriser pleinement les deux gisements majeurs d’innovations, de performances économiques, d’emplois et de qualité de vie que sont :

  • Les économies d’énergie (de la rénovation des bâtiments et des logements aux transports propres et à l’économie circulaire)
  • Et le développement des énergies renouvelables (éoliennes, solaires, géothermiques, hydrauliques, marines, issues de la biomasse) pour lesquelles la France est richement dotée par la diversité de sa géographie terrestre et l’étendue de son domaine maritime

 

Les leviers d’intervention des collectivités

Les collectivités territoriales disposent de plusieurs leviers d’intervention pour soutenir l’économie. Parmi eux, nous pouvons citer les aides aux entreprises (exonérations, subventions, participation au financement des entreprises), l’offre foncière (création de zones d’activité), la création d’infrastructures spécifiques destinées à l’accueil des entreprises, la mise en place de prestations de conseil en direction des entreprises.

Ces leviers peuvent intervenir dans des secteurs variés comme l’industrie, le commerce, l’artisanat, l’agriculture, l’économie sociale et solidaire etc.

 

 

OUTILS D’ANALYSE ET CONTEXTE

Quels outils d’analyse ?

Un observatoire de l’économie touristique est en place depuis plus de 20 ans et propose un suivi d’indicateurs quantitatifs et qualitatifs, un partenariat avec les institutionnels et une présentation de l’ensemble de ces résultats sur le bulletin du tourisme (télécharger le bulletin n°15)

En 2015, un observatoire du territoire est à l’étude : l’objectif de ce dernier est la création d’un outil construit conjointement, au service de l’ensemble des unités de la Communauté de communes mais également mutualisé avec les communes afin de répondre à leurs besoins propres.

 

Le contexte régional

Le poids du territoire du Golfe de Saint-Tropez

La Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez fait partie des 90 intercommunalités de la région PACA.

Elle comprend 12 communes, un bassin de vie de 430 km2, 70 000 logements, 55 550 habitants (recensés au 1er janvier 2015) ou encore de 100 000 à 200 000 visiteurs enregistrés par jour en période de pointe.

PoidsGolfe

 

Un territoire interdépendant des territoires voisins

Le Golfe de Saint-Tropez est interdépendant des territoires voisins en termes d’échanges économiques et sociaux. Dans le Var, qui comprend 163 communes, l’intercommunalité est très développée. Au 1er janvier 2017 le Département comptabilisera 5 communautés d’agglomération (CA) et 7 communautés de communes (CC).
La CCGST partage ses frontières avec la CC Méditerranée Porte des Maures, la CC Cœur du Var, la CC Dracénoise, la CC Pays de Fayence et la CA Var Estérel Méditerranée

CarteVar

 

Les activités économiques du Golfe de Saint-Tropez : diagnostic territorial

Le diagnostic territorial des activités économiques du Golfe de Saint-Tropez permet de mettre en valeur que l’économie locale est forte mais fragilisée par la conjoncture.

Principalement touristique et résidentielle (à hauteur de 80%), l’activité économique est également une économie de services avec 48% des entreprises inscrites au RCS.

Le Golfe représente un pôle économique majeur dans le Var et au-delà avec 8 474 entreprises, soit 10,5% du Var (INSEE 1er janvier 2013) et 23 790 emplois, soit 6,8% du Var (INSEE 2011), mais aussi de très petites entreprises et une économie marquée par la saisonnalité.

La conjoncture nationale est difficile avec une résistance de l’emploi mais une baisse des chiffres d’affaire dans les secteurs de l’industrie, de la construction et des services (hors tourisme : source CCIV 2014)

 

Les activités économiques : détail

Quant aux activités économiques à proprement parler, le commerce, le transport et les services arrivent en tête. 

Les activités touristiques et résidentielles dominent.

 

Nombre d’entreprises par secteur d’activité au 1er janvier 2013

tableauEntreprises

 

Actifs, emplois et chômage

La population active est constituée de 24 989 personnes dont 3 516 au chômage, soit 14% de la population active. Il est à noter que l’emploi connaît une fluctuation saisonnière.

Si l’on compare les données locales aux données de l’État, en 2012, le taux de chômage était de 12% pour la zone d’emploi « Fréjus/Saint-Raphaël » qui comprend alors le Golfe de Saint-Tropez.
Parmi les demandeurs d’emploi dans le Golfe, 12,8% ont moins de 25 ans et 24,1% plus de 50 ans

Sur le territoire, il y a plus d’emplois que d’actifs (INSEE, RP 2006 et RP 2011) : 23 790 emplois dans la zone pour 22 009 actifs ayant un emploi résidant la zone.

 

Géographie de l’activité économique

 TableauEmplois 

tableauEntreprises2