Depuis 2 ans, les habitants de la Communauté de communes du Golfe de St Tropez peuvent jeter directement leurs capsules Nespresso, tout autant que les petits emballages en aluminium (barquettes, opercules de yaourts) directement dans le bac à couvercle jaune. La convention qui lie l'Intercommunalité avec le Groupe Nespresso et le Fonds pour le recyclage des petits aluminiums permet ainsi d'aller encore plus loin dans le tri sélectif. Comment? Grâce au soutien , par le Fonds, de ces tonnages recyclés à hauteur de 300 € la tonne.

Alors qu'en 2015 ce sont près de 4 tonnes de petits aluminiums qui ont été collectées et soutenues, en 2016  plus de 8 tonnes sont concernées !La récupération des capsules de café fait ainsi partie du premier chantier du « Projet Métal » qui souhaite porter à 70 % le taux de recyclage des déchets d’aluminium au niveau national.Cette récupéartion concerne les capsules à café, mais aussi les petits emballages en aluminium (comme les barquettes et les  opercules de yaourts). Pour tous ces "petits alu", la destination est donc toute trouvée : c'est le bac à couvercle jaune, avant-poste des centres de tri !

 

 images

 


< Un champ magnétique pour éjecter le métal des flux de matériaux

 

Ces emballages de petite taille sont ensuite triés au cœur de notre centre de tri du Muy.

Concrètement? Une machine à Courant de Foucault a été intégrée à la chaine de tri qui, par un procédé magnétique innovant, permet de récupérer les petits emballages en aluminium échouant jusqu’ici dans les déchets ultimes.

Les capsules mais aussi tous les emballages en aluminium de moins de 7 cm sont ainsi captés.

Le taux de récupération atteint les 97 %.

 

 

 

<De l'aluminium pour le compost

 

Le marc de café peut également être valorisé, dans le compost par exemple.

Dans le cas précis des capsules de café, l'aluminium récupéré est séparé du marc de café et compacté en briques de 12 kg revendues à des fondeurs. Une fois affiné, le métal est réutilisé, dans l'industrie automobile notamment.

Le marc est aussi valorisé pour enrichir le compost fabriqué par certaines entreprises françaises puisqu'en "augmentant ses vertus, explique le président de l’une d’entre elles, il représente un excellent structurant des sols pour éloigner les limaces, prévenir les attaques de parasites, diminuer le nombre de champignons dans le sol ou encore permettre aux plantes qui en sont nourries de mieux mobiliser l'azote et le phosphore." 

Avec ce partenariat, l'entreprise produit 1.500 tonnes de compost enrichi qu'elle réserve en priorité aux exploitants bio.

 

 images 1

 

 

<Boucler… la boucle !

 

D'ici 2020, Nespresso espère boucler la boucle en fabriquant de nouvelles capsules à partir de capsules recyclées.

Un des paramètres nécessaires pour y parvenir sera la disponibilité de la matière première.

Pour ce faire, une mobilisation des particuliers est nécessaire. L'objectif étant de doubler, d'ici trois ans, le taux de collecte des capsules usagées en France.