Les grands projets

Les services du Conseil Général du Var et la Communauté de communes sont en contact permanent afin de suivre l’état d’avancement des grandes études menées sur les projets de desserte et de transport sur le territoire communautaire. À savoir :

< Le contournement ouest de Sainte-Maxime
< La faisabilité concernant la mise ne place d’un transport en commun en site propre entre Sainte-Maxime et Saint-Tropez via Cogolin
< La mise en place d’une ligne publique de transport maritime au sein du Golfe de Saint-Tropez


Le Département vient régulièrement présenter l’état d’avancement de ses travaux.

 

 

 

L’Étude d’un projet d’hélistation en mer

Le projet de plateforme d’hélistation flottante sur le plan d’eau du Golfe de Saint-Tropez (aérodrome équipé pour recevoir exclusivement des hélicoptères) est à l’ordre du jour depuis plusieurs années.

Les réflexions ne sont pas achevées et des études complémentaires ont été programmées pour les mois à venir.

 

 

 

Qu'est-ce qu'un PLH ?

Le programme local de l’habitat (PLH) est un document stratégique de programmation qui inclut l’ensemble de la politique locale de l’habitat portant à la fois sur les parcs public et privé, la gestion du parc existant et des constructions nouvelles, et la réponse aux besoins des populations spécifiques.

 

Outre les besoins en logement, le PLH doit répondre aux besoins en hébergement et favoriser la mixité sociale et le renouvellement urbain. Il doit être doté d’un dispositif d’observation de l’habitat sur son territoire, afin de pouvoir suivre les effets des politiques mises en œuvre.

 

A partir d’un diagnostic de la situation existante, le PLH définit les objectifs à atteindre, notamment l’offre nouvelle de logements et de places d’hébergement en assurant une répartition équilibrée et diversifiée sur les territoires.

 

Le document d'orientations

Quatre orientations structurant la politique de l’habitat ont été définies dans le document d’orientations :

 

  • Proposer une offre de logements attractive et abordable pour la population permanente
  • Adapter et valoriser le parc existant pour favoriser l’occupation en résidence principale
  • Répondre aux besoins en logements spécifiques et hébergements
  • Donner les moyens à la Communauté de communes de mettre en œuvre les actions du PLH et de suivre ses résultats

Sur la base de ces orientations politiques, treize fiches actions déclinent la stratégie à mener par la Communauté de communes pour atteindre les objectifs, notamment quantitatifs du PLH, qui visent la production d’environ 250 résidences principales par an, dont 90 logements locatifs sociaux :

 

  • Impulser et mobiliser les acteurs autour d’une stratégie foncière à l’échelle du Golfe de Saint Tropez
  • Proposer une offre en accession abordable permettant le maintien des actifs sur le territoire
  • Intensifier la production locative sociale et axer le développement vers les produits répondant à la demande locale
  • Développer les partenariats pour mieux cibler la demande locative intermédiaire
  • Valoriser la production d’un habitat qualitatif sur les plans architectural, environnemental et social
  • Promouvoir le développement d’une offre de qualité à loyer maîtrisé dans le parc existant et lutter contre les marchands de sommeil
  • Connaitre et accompagner le potentiel de mutation de résidences de tourisme vers la résidence principale
  • Accompagner le vieillissement de la population au sein du Golfe par la diversification des produits en direction des personnes âgées
  • Multiplier les solutions d’hébergement pour le public jeune actif et saisonnier
  • Améliorer les conditions d’accueil des Gens du Voyage
  • Installer un outil de suivi et de pilotage de la politique de l’habitat
  • Mettre en place les documents stratégiques liés à la réforme des attributions
  • Animer le partenariat et accompagner les communes dans leurs projets de développement résidentiel

 

PLH approuvé le 29 juillet 2020

Par délibération n°2020/07/29-66, la Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez a approuvé son Programme Local de l'Habitat (PLH). Le dossier de PLH est consultable en ligne, ainsi qu'au siège de la Communauté de communes, dans les 12 mairies des communes membres et en Préfecture du Var, conformément à l'article R. 302-12 du Code de la construction et de l'Habitation.

 

Les documents téléchargeables

Volet 1 - Le diagnostic

Volet 2 - Les orientations stratégiques

Volet 3 - Le programme d'actions

 

La Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez a développé un Système d’Information Géographique (SIG) pour ses services et ceux des communes du Golfe de Saint-Tropez.

 

Le SIG communautaire se veut être un outil majeur pour une meilleure connaissance et maîtrise du territoire intercommunal.

 

 

 

Qu’est-ce que le SIG  ?

 

Le SIG permet de créer, gérer, analyser et partager l’information géographique.

Il est un outil majeur pour une meilleure connaissance et maîtrise du territoire intercommunal. Il est composé d'un ensemble de matériels informatiques, de logiciels, de données, de méthodes et d’utilisateurs organisés

Le service du SIG assure également le développement, l’analyse et la diffusion des données à sa disposition auprès de l’ensemble des communes : données liées aux compétences communautaires mais aussi données nécessaires au maintien des applicatifs métiers, cadastre et urbanisme. 

L'accès à ces dernières est protégé.

 

 

Les actions phares

 Parmi les nombreuses actions entreprises par le SIG, nous pouvons citer :

< La mise à jour annuelle du cadastre,

< le transfert de certaines bases de données communales,

< l’intégration du Plan Local d’Urbanisme (PLU),

< des opérations « Mutualisation » (numérisation de cimetière),

< le relevé du réseau pluvial à l’aide de la solution de relevé GPS,

< la mission adressage etc.


Afin que l’ensemble des 12 communes soit doté du Haut Débit, la Communauté de communes participe aux groupes de travail départemental sur l’aménagement numérique du territoire.

 

 

Et concrêtement ?

Le SIG centralise

  • Constitution d’une base de données unique, à partir des données communales (PLU), des Services de l’Etat (PPRIF, PPRI, Servitudes d’Utilité Publique…), des Gestionnaire de réseaux (Alimentation en Eau Potable, Assainissement, Réseau Erdf…), IGN, des services de la Communauté de communes.
  • Homogénéisation de la donnée. Toutes les données possèdent la même structure, le même format, la même projection. 
  • Réalisation de relevés, réseau pluvial, mobiliers urbains pour alimenter la base de données.
  • Administration de la donnée dans un outil unique permettant de mutualiser les coûts humain et matériel

 

Le SIG diffuse

  • Auprès des communes

Un outil est mis en ligne via Internet depuis 2009 pour l’ensemble des communes adhérentes. Avec une prise en main simple et intuitive par le navigateur Internet de l’utilisateur, l’outil permet d’offrir un accès sécurisé à un nombre non limité d’élus ou d’agents. 

En 2013 un applicatif métier dédié à l’application du droit des sols a été mis en ligne en liaison avec le logiciel de cartographie existant. Ce logiciel permet à l’ensemble des communes d’être équipé du même outil, administré par la Communauté de Communes. Son acquisition et la mutualisation de l’ensemble des formations a permis une économie substantielle. 

Cette interface offre aux agents instructeurs un outil de gestion des autorisations d’urbanisme et un outil de cartographie permettant un accès au Plan Local d’urbanisme, la Photo arienne, le parcellaire de leur territoire et bien d’autres couches thématiques.

 

  • Au sein des compétences communautaires

Chaque agent de la Communauté de Communes peut avoir accès à la cartographie du territoire. Des bases de données spécialisées à chaque métier sont en cours de création ou en projet par thématique (cours d’eau, déchets, aménagement…) 

Le SIG est un outil de communication, d’analyse et d’aide à la décision devant être accessible à tous les acteurs de l’intercommunalité, techniciens et décideurs.

 

Le SIG coordonne les acteurs

Le SIG met en synergie un ensemble de personnes et d’outils, permettant la saisie, la mise à jour, l’extraction et la diffusion des données du territoire.

 

  • L’administrateur : veille au bon fonctionnement des outils, rend la donnée accessible, assure l’évolution du SIG, garantit la pérennité du système, participe aux groupes de travail régionaux, départementaux, etc.
  • Les utilisateurs : font remonter les difficultés techniques, les besoins en formation, les données nécessaires au fonctionnement de leur service,
  • Les partenaires : avec lesquels la Communauté de Communes signe des conventions de transfert des données ou d’accès au SIG
  • Le prestataire : à l’écoute des utilisateurs et de l’administrateur afin de faire évoluer les logiciels
  • Les fournisseurs de données : restent en relation constante avec l’administrateur afin de faire vivre la donnée