La plage du Rayol a énormément souffert de l’érosion marine ces dernières décennies, son trait de côte a reculé. Les herbiers de posidonie des plages du Rayol et du Canadel étaient abîmés par les trop nombreux mouillages.
Il était nécessaire d’agir rapidement pour la protection de la biodiversité, de la population et redonner un visage à cette baie.

 

5 années d’analyses, d’études et de concertation avec les administrations et organismes environnementaux ont permis de définir les grands axes de ce projet et les travaux à mener pour protéger le trait de côte et le bord de la plage, l’herbier de posidonie et la biodiversité marine tout en maintenant les activités socio-économiques. 

 

Les atravaux réalisés ont été inaugurés ce samedi 18 juillet :

 

  • Travaux de lutte contre l’érosion du littoral sur la plage Ouest du Rayol

Des géotubes, formés en récif, dont l'objectif est de casser l’énergie de la houle et ainsi de réduire son impact devant les plages ont été mis en place sur environ 770 m de linéaire. Après la pose d'un tapis textile visant à protéger le sol de l'érosion, des petits boudins de lestage, remplis de sable sont positionnés de part et d'autre du tapis pour assurer sa stabilité. Les géotubes, dont la longueur varie de 15 à 30 mètres de long et leur hauteur de 2 à 3 mètres, sont ensuite positionnés sur le tapis. Chaque géotube est rempli de 270 à 570m3 de sable pour un poids variant de 480 à 1000 tonnes.

Deux récifs de 120 et 260m de long ont ainsi été constitués. Ils sont à 60 mètres de la plage et l’autre à 110 mètres. Le géotextile utilisé va permettre aux algues de s’accrocher et ainsi de recréer une vie sous-marine.
 
La suite des travaux a consisté à rengraisser la plage de sable pompé à deux endroits définis, là où il venait s’échouer avec les courants maritimes. 6 610m3 de sable ont permis de reconstituer la plage, de regagner 45m de longueur de plage et de doubler sa superficie.
 
La prochaine étape consistera à réhabiliter le grand escalier qui relie les deux plages et qui a été très abîmé par les dernières tempêtes, à l'horizon 2022.
 
  • Mise en place d’une Zone Mouillage et d’Equipements Légers (ZMEL) devant les plages du Rayol et du Canadel
Une ZMEL est un espace maritime règlementé dans lequel est implanté un dispositif d’amarrage sur ancrages écologiques. Leur objectif est de limiter l’impact du mouillage sur l’écosystème marin, et notamment sur l’herbier de posidonie. Cet écosystème vital où les espèces trouvent habitat et réserve d'oxygène contribue également à la protection des plages en atténuant le phénomène d'érosion.
 
Une ZMEL a donc été mise en place afin de préserver l'environnement marin tout en offrant de meilleures conditions d'accueil et de sécurité pour les visiteurs, qui ont interdiction stricte de mouiller l’ancre dans la surface de la ZMEL. Elle permettra également d'étudier les comportements des plaisanciers et de favoriser les écogestes.
 
La plage du Rayol est composée de 50 bouées d’amarrage :
- 30 mouillages pour les unités allant de 6 à 8 mètres
- 20 mouillages pour les unités allant de 8 à 10 mètres
- 1 appontement démontable a été mis en place du côté ouest de la plage du Rayol pour la saison estivale (avril à septembre)
 
La plage du Canadel est composée de 70 bouées d’amarrage :
- 40 mouillages pour les unités allant de 6 à 8 mètres
- 30 mouillages pour les unités allant de 8 à 10 mètres
 
La zone de mouillage du Rayol, d’une superficie de 48 000m² est gérée en régie municipale et les bouées d’amarrage sont louées à la journée ou à la saison. Chaque plage bénéficie d’un ponton et d’un zodiac pour surveiller les zones et aider les plaisanciers à débarquer et embarquer à bord de leur bateau grâce au ponton de 35 mètres installé sur la plage du Rayol.
 
Un ancrage écologique est un dispositif respectueux de l’environnement. Il est composé de 3 parties distinctes :
- en surface une bouée d’amarrage
- d’une ligne de mouillage et une bouée de subsurface fixée sur la ligne d’amarrage pour éviter que cette dernière drague le fond
- sur le fond marin, un système d’ancrage à vis
 
  • Réhabilitation de l’arrière plage
 
La municipalité a décidé de compléter les travaux en réhabilitant l’arrière plage. Cette réhabilitation a permis d’enfouir les réseaux, de réaménager le parking et de créer un espace de remise en forme avec un terrain de beach volley et des jeux d’enfants.
 
 
REHABILITATION BAIE DU RAYOL
De gauche à droite :
- Sereine Mauborgne - Députée de la 4ème circonscription du Var
- Philippe Vitel - Vice-président de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur
- Patricia Arnould - Conseillère Départementale
- Eric de WISPELAERE - Sous-préfet du Var
- Marc-Etienne Lansade - Maire de Cogolin et 1er Vice-Président de la Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez
- Jean Plénat - Maire du Rayol-Canadel-sur-Mer
- Vincent Morisse - Président de la Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez et maire de Sainte-Maxime